Listen to Lolita

« A french DJ based in Montpellier »

House – Electro – Techno – Trip-Hop – Downtempo – Electronica

Montpelliéraine d’origine italienne, une jolie petite brune pétillante fait chanter les vinyles !

 

Affiliée au disquaire Pinguins records, on la surnomme la
« princesse des platines »

Parmi ses mentors, on retrouve Andrew Weatherall, Amon Tobin, Death in Vegas, Bonobo, Erol Alkan…

Elle évolue brillamment aux côtés de têtes d’affiche sur la scène du grand sud, et ses performances musicales lui ont valu une reconnaissance des professionnels et de la presse spécialisée.

Elle est sans aucun doute, l’un des meilleurs espoirs dans sa catégorie !

 

Lolita, médaille d’or de descente de beats acrobatiques !

2005/2010 : Lolita se révèle tout aussi à l’aise dans des œuvres contemporaines et intimistes. Elle ajoute une nouvelle expérience en se produisant au sein de la Cie de danse Michele Murray, en tant que dj et interprète pour la pièce « Velvet ». Elle ouvre les passerelles artistiques. Également à l’affiche de «Kill the baby… », crée par la Cie Post Partum, avec laquelle elle sera lauréate pour la Biennale des Jeunes Créateurs de l’Europe & Méditerranée (2009).

” VELVET “, pièce pour cinq femmes traite de l’érotisme et du fantasme en masquant les yeux des interprètes d’un bandeau de velours noir et en travaillant à partir des positions debout / couché pour créer une variation autour des rapports affectifs et sexuels de pouvoir.
Les quatre « velvétiennes » accompagnées d’une DJ également aux yeux bandés, évoluent dans un monde à la fois satirique, expressionniste, frivole et austère, où se côtoient velours, peau, nacre, or et strass. (M.M)

Décalée, et toujours bien entourée, elle distille son mix de dentelle noire et de perles vinyles collectors. Et ambiance les soirées branchées montpelliéraines.

Parallèlement au DJing, elle est ‘correspondante musique’ pour le Focus magazine, et le webzine teckyo.com (consacré aux musiques électroniques). Elle a aussi intégré la PromoTeam France du label Ninja Tune, de 2015 à 2018.

En mars 2019, elle rallie le gang “Les Mixeuses Solidaires” : un collectif de DJs qui agit contre les violences conjugales ; et soutient le CHRS Elisabeth Bouissonnade (Montpellier), un foyer et centre d’hébergement, de réinsertion sociale pour les femmes victimes.

Depuis septembre 2019, elle rejoint la programmation de la fameuse webradio Pinata, pour une émission mensuelle.

Véritable petit rat de backstage, vous la connaissez surement…

Montpelliéraine d’origine italienne, une jolie petite brune pétillante fait chanter les vinyles !

 

Affiliée au disquaire Pinguins records, on la surnomme la
« princesse des platines »

Parmi ses mentors, on retrouve Andrew Weatherall, Amon Tobin, Death in Vegas, Bonobo, Erol Alkan…

Elle évolue brillamment aux côtés de têtes d’affiche sur la scène du grand sud, et ses performances musicales lui ont valu une reconnaissance des professionnels et de la presse spécialisée.

Elle est sans aucun doute, l’un des meilleurs espoirs dans sa catégorie !

 

Lolita, médaille d’or de descente de beats acrobatiques !

2005/2010 : Lolita se révèle tout aussi à l’aise dans des œuvres contemporaines et intimistes. Elle ajoute une nouvelle expérience en se produisant au sein de la Cie de danse Michele Murray, en tant que dj et interprète pour la pièce « Velvet ». Elle ouvre les passerelles artistiques. Également à l’affiche de «Kill the baby… », crée par la Cie Post Partum, avec laquelle elle sera lauréate pour la Biennale des Jeunes Créateurs de l’Europe & Méditerranée (2009).

” VELVET “, pièce pour cinq femmes traite de l’érotisme et du fantasme en masquant les yeux des interprètes d’un bandeau de velours noir et en travaillant à partir des positions debout / couché pour créer une variation autour des rapports affectifs et sexuels de pouvoir.
Les quatre « velvétiennes » accompagnées d’une DJ également aux yeux bandés, évoluent dans un monde à la fois satirique, expressionniste, frivole et austère, où se côtoient velours, peau, nacre, or et strass. (M.M)

 

Décalée, et toujours bien entourée, elle distille son mix de dentelle noire et de perles vinyles collectors. Et ambiance les soirées branchées montpelliéraines.

Parallèlement au DJing, elle est ‘correspondante musique’ pour le Focus magazine, et le webzine teckyo.com (consacré aux musiques électroniques). Elle a aussi intégré la PromoTeam France du label Ninja Tune, de 2015 à 2018.

En mars 2019, elle rallie le gang “Les Mixeuses Solidaires” : un collectif de DJs qui agit contre les violences conjugales ; et soutient le CHRS Elisabeth Bouissonnade (Montpellier), un foyer et centre d’hébergement, de réinsertion sociale pour les femmes victimes.

Depuis septembre 2019, elle rejoint la programmation de la fameuse webradio Pinata, pour une émission mensuelle.

Véritable petit rat de backstage, vous la connaissez surement…